Nouvelles, Observation de la nature

Venez vivre l’éveil de la nature !

Vous connaissez assurément les cerisiers, les pommiers et surtout les lilas mais il existe d’autres arbres qui fleurissent tout autant mais qui le font si subtilement que l’on a cru nécessaire de porter une attention particulière sur les fleurs du chêne rouge et de l’érable. On pourrait aussi parler du bouleau jaune qui mérite le coup d’œil et même du tremble que seul le nom peut nous surprendre mais on tient avant tout à vous faire découvrir certaines fleurs qui ont toujours poussé au dessus de nos têtes et dont la plupart des randonneurs ne s’en sont jamais rendu compte.

Le chêne produit à la base de ses petites feuilles deux sortes de fleurs: La fleur femelle, d’un jaune verdâtre, puis la fleur mâle, aux caractéristiques minuscules et sans pétale. Le fruit produit par ces mêmes fleurs s’appelle gland. Il sera très apprécié des écureuils.

L’érable produit des fleurs qui peuvent être vertes, orangées ou rouges. On s’est même rendu compte qu’elles ont comme propriété d’être une source de pollen et de nectar pour les insectes.  Son fruit est une disamare mais on l’appelle communément papillon ou hélicoptère. Ce fruit porte habituellement 2 graines globuleuses et ses ailes mesurent entre 1 à 2 cm de longueur. Il tombe de l’arbre à maturité.

chene-rouge      fleurs-du-bouleau-1799341921-1461130   chatons

 

Ces quelques phrases ne peuvent avoir le même impact que d’y aller soi-même. Vous n’aurez qu’à sillonner les sentiers de notre parc pour voir les longs chatons onduler leurs mouvements sous le vent. Vous pourrez même découvrir de nouvelles odeurs agréables en longeant nos feuillus qui se sont transformé en de véritables bouquets de fleurs… pour bien paraître en cette belle saison printanière. Évidemment, la nature est un endroit de poésie mais qui n’aime pas se laisser charmer au printemps par toute cette beauté que renferme notre forêt.

Pour en savoir un peu plus :

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89rable

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%AAne_rouge_d%27Am%C3%A9rique

 

À la fonte des neiges, avant que les feuillus leur fassent de l’ombre, une multitude de fleurs printanières peuvent être observées le long de nos sentiers.  Cette flore s’épanouit durant les quelques semaines où la lumière du jour à la chance de saturer le sol.

En vedette, le trille rouge à l’odeur très particulière, l’érythrone d’Amérique avec sa fleur jaune inclinée vers le sol qui ne fleurit qu’à sa cinquième année et, vers la fin du printemps, si on est chanceux, le spectaculaire sabot de la vierge avec son pétale central, gonflé comme un sac (labelle).

          

 

Pour mieux en profiter et faire de votre promenade un moment des plus enrichissants, penser à apporter avec vous un petit guide sur les fleurs printanières.

Vous pouvez vous inscrire à la conférence en forêt organisée par Table Foret Laurentides pour tout connaitre sur les fleurs printanières.

Inscription obligatoire au chalet d’accueil
Dimanche 26 mai – Secteur Dufresne 819 322-6999

Samedi 8 juin – Secteur Far Hill 819 322-2834

Admission gratuite à l’achat d’une entrée quotidienne, ou avec votre carte de membre du parc.

Suggestions :

Guide des fleurs sauvages du Québec, Lawrence Newcomb/Gordon Morrison

Plantes sauvages printanières, Lamoureux et Al

http://floreduquebec.ca/

Partagez cette page !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest

Comments are closed.