Raquette

Les chiens l’hiver dans le parc

ach_9356

 

La plupart des chiens adorent jouer dans la neige ! Pour s’assurer que notre fidèle ami sera mieux en mesure d’apprécier tous les avantages de cette belle saison blanche, il est primordial d’assurer son bien-être dans des conditions qui peuvent être extrêmes.

Tout d’abord, rappelons que le Parc régional de Val-David-Val-Morin n’accepte les chiens l’hiver que dans ses sentiers de raquette, pour ne pas que le passage de ceux-ci n’endommage les tracés de ski de fond et pour protéger les skieurs en descente du danger d’un chien qui court  dans le tracé. Voici les autres règles mises en place par le PRVDVM visant à assurer la protection du patrimoine naturel, mais aussi à rendre les sorties avec votre chien, agréables et sécuritaires  :

* Garder votre chien en laisse en tout temps. Il est en visite dans le territoire des animaux du parc et il ne doit pas les effrayer ou pire, les chasser.

* Ramasser ses besoins dans des sacs appropriés et disposer de ceux-ci dans les poubelles à l’extérieur du chalet d’accueil.

* En toutes circonstances, vous devez avoir le contrôle sur les jappements de votre animal. Il faut respecter les gens qui apprécient le silence ou qui font de l’observation d’oiseaux.

Les trois mots d’ordre pour une sortie hivernale bien réussie sont:prévention, préparation et précaution !

Prévention

L’hiver, ce sont les engelures et l’hypothermie qui nous guettent. Chez le chien, les engelures apparaissent aux extrémités: oreilles, queue et coussinets. Les signes de débuts d’engelures sont une peau plaquée blanchâtre et froide. C’est à ce moment-là qu’on doit agir et aller s’abriter au chaud dans un refuge ! Lorsque la peau se réchauffe, elle prend une coloration rouge vif. Au pire, il peut y avoir des sections bleuies ou noircies. À ce stade, la peau peut suinter un liquide clair et manifester de l’enflure et/ou des gerçures avec une douleur présente au toucher. Le traitement initial consiste à réchauffer délicatement la peau affectée à l’aide de compresses d’eau tiède. ON NE DOIT JAMAIS MASSER, et on consulte rapidement notre vétérinaire !

chien-en-hiver-1

La température corporelle d’un chien se situe entre 38,5°C et 39,5°C. Une température en dessous de 38°C peut être un signe d’hypothermie. Néanmoins, sans  thermomètre avec nous, on se doit de connaître les autres manifestations d’une hypothermie qui sont: tremblements incontrôlés, oreilles et queue très froides.

Préparation

Avec le froid de l’hiver, vient une dépense d’énergie accentuée. Il est important de majorer l’apport calorique alimentaire de votre chien, car son corps va brûler plus de calories que durant l’été. Afin de ne pas carencer votre compagnon, introduisez graduellement une nourriture légèrement plus riche qu’à son habitude ou augmenter ses portions quotidiennes de sa nourriture habituelle quelques jours avant vos sorties hivernales intenses.

 La protection exemplaire de Fido pour sa sortie hivernale consiste donc à l’équiper d’articles pouvant le protéger contre les engelures et l’hypothermie. Pour ses pattes, on recommande des bottillons isolants, imperméables et antidérapants. Si vous décidez de ne pas lui en faire porter, optez  pour un revêtement protecteur de coussinets pour les chiens (PawGuard, Bag Balm, Vaseline) qui assure une protection temporaire mais sécuritaire contre l’adhésion de la neige et les brûlures liées aux agents de déglaçage.

On conseille aussi le port du manteau à capuchon, surtout pour les canins au pelage court. De plus, lors de journées très ensoleillées ou de poudrerie, afin de protéger les yeux de votre toutou, on conseille le port de lunettes protectrices conçues pour les chiens (http://www.rexspecs.com). On peut aussi ajouter le sac à dos canin (Ruff Wear) dans lequel Fido transporte ses croquettes, son bol d’eau en tissu et sa trousse de premiers soins.

 chien-en-hiver-2

 La meilleure façon d’habituer son chien à ses nouvelles protections, c’est tout d’abord en lui faisant porter le tout dans le confort de votre maison. Par la suite, on procède à de petites sorties à proximité de la maison quelques minutes par jour, une semaine avant le début des expéditions. Une petite marche rapide va le distraire et lui faire oublier qu’il est habillé de la tête aux pieds !

Précaution

Comme notre chien doit être toujours en laisse dans le PRVDVM, je recommande l’utilisation d’un harnais avec celle-ci. Ce dernier est plus sécuritaire que le collier fixe à attache plastique ou que le collier étrangleur,  car ceux-ci peuvent créer un effet de suffocation lorsqu’ils sont utilisés de manière frénétique. Le harnais, attaché à la laisse, permet de tirer notre chien vers soi et le déloger de fâcheuses situations. Il pourrait arriver que celui-ci se retrouve accidentellement coincé dans une crevasse entre deux rochers ou qu’il s’approche trop près du bord d’une paroi.

 Soulignons aussi que les raquettes à crampons et les pointes des bâtons de marche peuvent causer des accidents tels que lacérations et ponctions Pour ces raisons, on doit garder un œil vigilant sur notre chien pour, bien évidemment, éviter que celui-ci se retrouve au mauvais endroit.

 Dans la même veine, une formation de premiers secours canins pourrait être un atout. On y apprend à reconnaître les expressions de douleur et d’inconfort, à prendre les signes vitaux, à installer des bandages, à immobiliser des membres, à contenir par contention et à transporter sécuritairement son chien.

En conclusion et afin de continuer longtemps à jouir du privilège des chiens dans le PRVDVM, soyons respectueux des règles ainsi que des autres visiteurs du parc. Également, assurons-nous du bien-être de notre chien, car après-tout, il est notre plus fidèle compagnon !

© Martine Lavallée B.A.A. et technicienne en santé animale -T.S.A.

 

Partagez cette page !
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePin on Pinterest

Comments are closed.